modification Poulie d’entrainement

Voici donc une nouvelle modification concernant la poulie de transmission pour ce bon vieux WhellHorse (tracteur tondeuse) de compétition. En effet lors de la dernière épreuve, la courroie de transmission à poser un énorme problème à nos amis. il s’avère qu’elle est trop faible pour transmettre la puissance du moteur aux roues.

L’idée est donc de passer d’une courroie de 13 à une courroie de 17mm pour régler le problème dès la prochaine course. Cela implique une petite perte de puissance due aux frottement de la courroie, d’un autre côté, il est préférable de terminer une épreuve.

Il faudra également légèrement augmenter le diamètre de la poulie d’entrainement dans la même proportion que notre poulie entrainée. Respecter à la fois le rapport entre nos poulies, mais également l’enroulement minimum de la courroie plus grande sur le pignon d’entrainement.

Voici donc notre travail sur cette poulie:

Poulie Origine   Poulie découpée

première opération

Découper la partie poulie de notre coupole de transmission

Ebauche nouvelle poulie deuxième opération.

Trépaner la rondelle d’aluminium que nous avons. Il n’est en effet pas possible d’obtenir de l’ébauche creuse. il faut prendre une rondelle pleine.

opération 3

poulie ajustée 1poulie ajustée 2

Une fois notre ébauche de poulie terminée, la voici présentée sur le bol d’origine. Rappelez-vous, nous avions en premier lieu enlever la poulie d’origine de ce bol.

Opération 4

Consiste à souder l’ensemble. Il faudra ensuite retoucher les gorges de la poulie pour qu’elle tourne parfaitement rond au montage. Il y a en effet très peut de chance pour qu’elle se positionne parfaitement et ne déforme pas au soudage.

Vous reconnaissez dans la dernière photo Le T Drive que nous avions transformé dans un autre article: ici

Filetage de tirants de soutient pour une ancienne construction

Je dois réaliser des filetages métrique 30 sur 200mm aux extrémités de barres de 4 mètres. Ces barres en fait des tirants destinées à l’aide de tendeurs de plaques et d’écrou, à maintenir en place deux murs d’une ancienne habitation. Les deux murs sont distant de plus de 6mètres et épais de 0.8mètres chacun.

Je viens de parler de tendeur et donc, un filetage d’une des deux barres sera gauche tandis que l’autre barre aura deux filets droit.

Première étapes, le montage

Les barres font 4 mètres et passeront donc à travers la broche de mon tour horizontal et dépasseront derrière celui-ci de presque 3mètres. Je n’ai pas de support prévu pour mon tour et quand bien même, le sol de mon atelier est très loin d’être plat et lisse. Je vais donc bricoler quelque chose avec ce que j’ai sous la main.

Montage d'une longue barre sur un tour parallèle

Comme vous pouvez le voir, mon tour est orienter pour permettre à la barre de passer par la porte et tourner à l’extérieur. Je vous rassure, j’ai sécurisé à l’extérieur et empêcher l’accès autour de cette porte.

Il y a quelques temps j’ai restauré un gros réducteur. De cette restauration j’ai gardé les gros roulements que j’ai utilisé ici pour créer mon support. il y a mieux mais c’est plus chère. La barre à un diamètre de 30mm qui correspond à mon diamètre nominal et donc il ne me faut réduire ce diamètre que de 0.1 de ce diamètre nominal avant d’attaquer mon filet. Je n’ai donc pas besoin de tourner très vite pour faire mon travail puisque je vais fileter à une vitesse de 180 tours par minutes. En effet mon outil de filetage pourrait travailler beaucoup plus vite mais il me faut arrêter la broche juste à la sortie du filet et là… c’est l’homme qui a ses limites.

 

 

 

Seconde étapes, le filetage

Le filetage en lui même, je vais quand même devoir faire attention car ma machine est prévue pour les opérations de filetages et lorsque j’inverse la rotation de la broche pour revenir à l’entrée de mon filet, celle-ci tourne beaucoup plus vite qu’à l’allée et donc je vais devoir gérer ma vitesse de retour pour ne pas voir mon tour se transformer en hélicoptère dans l’atelier.

Au bout d’un certain nombre de passe dont la profondeur va en diminuant au fil des passages (effort sur l’outil), nous allons essayer notre écrou jusqu’à ce que celui-ci passe libre et sans jeu sur notre filetage

L’écrou circule librement et n’a pas de jeu, mon filet est opérationnel et mon travail est terminé.

Il existe bien entendu une autre manière de contrôler un filet lorsqu’on à pas d’écrou ou que le client à des exigences et des tolérances bien spécifique. Cette méthode consiste à placer trois piges entre les becs d’un micromètre et à mesurer le flanc des filets pour atteindre une valeur donnée. J’aborderai peut-être un jour cette méthode de contrôle mais ce n’est pas l’objet de notre article aujourd’hui.

J’essayerai de compléter mon Article, si BS rénovation qui m’a commandé le travail accepte de me fournir quelques photos de l’ensemble une fois posé dans l’habitation de destination.

Vérin hydraulique, peut-on les réparer?

Cas de figure concret

Vérin plié

La tige du vérin est pliée et les bagues d’usure des œillets de fixations sont détruites à tel point que l’œillet en lui même est endommagé. La machine ne peut s’arrêter qu’un minimum de temps. La décision est donc prise de préparer de nouveaux vérins, la machine continue à fonctionner dans l’état ou elle se trouve le temps que je sois prêt.

Base de travail

Je pourrais très bien fabriquer à partir d’ébauche creuse rectifiée et d’axe chromé vendus chacun au mètre l’entièreté du vérin. Techniquement se ne serait pas un problème mais économiquement, il existe sur le marché une gamme de vérin aux dimensions normalisées à l’état brut, fabriqué en série et pour un prix avec lequel je ne peux rivaliser. Dans notre cas donc je choisirai un vérin double effet aux dimensions correspondant à mes besoins.

Le vérin arrive, le fût et la tige ainsi que tous les composants, buselures intérieure, joints etc déjà assemblé.

Mon travail consiste donc à souder à chaque extrémité de mon vérin, un nouvel œillet de ma fabrication cette fois-ci. Œillet dans lequel je vais prévoir un système de graissage et des bagues d’usure en bronze auto lubrifiant que je pourrais remplacer facilement dans le cadre d’une maintenance normale de l’engin

WP_20150419_11_09_44_Pro  WP_20150419_11_08_17_Pro                                                              WP_20150419_11_09_02_Pro

Que vont devenir les anciens vérins?

 

En dehors des mauvais traitements extérieurs reçu, ils ne fuitent pas, le fût est bon. Je vais démonter la tige défectueuse, contrôlé qu’effectivement le fût est en état. Usiné une nouvelle tige, remplacer les bourrages et les joints. couper les Œillets de fixation défectueux et Ils attendront de servir pour une nouvelle application.

Votre TOP-O-Matic fonctionne de moins en moins bien ?

 

Vous avez acquit il n’y a pas si longtemps, une machine à entuber les cigarette manuelle TOP-O-MATIC. Voilà quelques temps qu’elle vous rend bien service mais elle parait être plus dure qu’au début et de temps en temps elle à un raté.

L’ensemble est d’une conception simple, et efficace, le boitier est solide, il y a juste une pièce qui à une vilaine tendance à démontrer sa faiblesse assez rapidement. Cela pourrait être un bel exemple d’obsolescence programmée, ou un défaut de conception mais lorsqu’on voit le reste ??? Soit

Le problème vient de la petite pièce en plastique noir situé sur l’axe de la poignée de commande en dessous de celle-ci. Cette buselure filetée en fait, guide l’axe servant à transmettre votre effort sur la poignée au mécanisme interne. Le problème est que justement cette petite pièce est en plastique et qu’elle fatigue.

Lorsque vous actionnez la poignée, l’axe se place de travers et force sur le mécanisme interne qui ne fonctionne plus normalement.

J’ai réalisé une pièce identique à l’origine mais dans un bronze auto lubrifiant.

buselure machine à tabacGrâce à cette petite modification, la machine fonctionne mieux qu’elle n’a jamais fonctionner puisqu’il n’y a pratiquement plus besoin de maintenir la machine en place avec l’autre main pour entuber la cigarette.

Quelle Différence, Votre Astra F GSI16V et la version Course ?

Un ami est actuellement occupé à la transformation de son Opel Astra F GSI16V de 1992 de Rallye. Parmi ces transformations, il y a l’adaptation de mâchoires de freins récupérées sur une Porsche Cayman qui vont accompagner un disque de frein de 315 x 28 mm de notre fabrication.

Une fois réalisée, la pièce représentée ci-dessous, servira à positionner la mâchoire de frein sur la jambe de force. Il nous faudra bien sur respecter les contrainte suivantes:

  • la mâchoire soit positionnée de sorte que les plaquettes soit exactement située dans la zone de frottement du disque.
  • Il faut également que lorsque le disque est bien fixé sur la face d’appui du moyeu, il se situe au centre de la mâchoire

Il nous faut aussi bien sélectionner la matière que l’on va utilisé pour réaliser notre pièce. L’idéal pour le poid serait un alliage d’aluminium. Il faut tout de même tenir compte des éléments suivant ;

  • la diffusion de chaleur des plaquettes passera un peu par cette pièce
  •  Quel résistance à l’effort doit on avoir en fonction de paramètres comme le bras de levier, le coéfficient de frottement maximum du pneus au sol.

Il existe une douzaine de nuances d’alliage d’aluminium sur le marché avec chacun des propriétés mécaniques et thermiques différentes.

Par exemple: A chaud, on utilise surtout les alliages de la série 2*** (jusqu’à 250°C). A 150°C, L’allongement à la rupture est divisé par 2.
Les alliages d’aluminium à basse température ne présentent pas de risque de rupture fragile. La résistance et l’Allongement en % augmentent : pour la série 5***, la limite d’élasticité augmente de 15 à 20%
de 20 à -196°C et l’allongement à la rupture, pour la même variation des températures, augmente de 50%

D’après mon calcul, avec l’épaisseur matière dont nous disposons ici…nous pouvons utiliser un alliage de magnésium 2024 ou AlCu4Mg1, la résistance matière de 370N/mm² égale la résistance des deux vis de fixations prévue par Porsche soit 87700N chacune.